MENU

L'histoire

Histoire d'une rencontre

En 1937, l'Abbé André-Marie Talvas (1907-1992) fait la rencontre en Bretagne de Germaine Campion, malade alcoolique vivant dans le quartier prostitutionnel des Halles, à Paris. La découverte de sa détresse mais aussi de son immense puissance de vie font l'effet d'un choc décisif pour le prêtre qui découvre dans le même temps les réalités de l'alcoolisme et de la prostitution. Deux mouvements vont naître : "Vie Libre", pour la guérison et la promotion des malades alcooliques, et "Le Nid".

Un projet de société

Dès sa mise en place à Paris dans les années 1943-1944, le Nid s'est constitué, avec la participation d'amis et de militants, en un mouvement animé d'un triple objectif : aider les femmes prostituées, informer l'opinion publique et agir sur les causes et les conséquences de la prostitution.

Vers la disparition de la prostitution


Les rencontres des trois partenaires - personnes prostituées, proxénètes, clients -, font avancer la réflexion et l'analyse, élargissant le regard sur la personne jusqu'à l'ensemble du phénomène prostitutionnel, véritable système d'enfermement et d'esclavage qu'il convient dès lors de faire disparaître.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire